Telex : Databricks croque 8080 Labs, Clé Yubikey biométrique, Tablette Nokia T20

– Databricks croque 8080 Labs. Spécialisée dans le low-code, la start-up allemande 8080 Labs a été rachetée par Databricks. Le spécialiste en solutions de gestion de données met ainsi la main sur la solution Bamboolib, un outil disposant d’une interface utilisateur facilitant l’exploration de données sans recourir à du code. Une intégration de cette solution aux applications Auto ML, datavisualisation et tableaux de bord de Databricks est prévue. « Avec l’acquisition de Redash l’année dernière, nous élargissons notre base d’utilisateurs vers un public plus large qui préfère les solutions low-code/ no-code. L’ajout de fonctionnalités simples à Databricks est une étape cruciale pour permettre au plus grand nombre au sein d’une entreprise d’analyser et d’explorer facilement d’importants volumes de données, quelle que soit leur expertise », explique Ali Ghodsi, cofondateur et CEO de Databricks.

– Clef Yubikey biométrique. Membre de l’alliance FIDO et supportant la norme d’authentification open source éponyme, la société suédoise Yubico annonce une évolution de sa clé de sécurité USB Yubikey. Utilisée pour répondre aux besoins de sécurisation des terminaux avec authentification forte, dont en particulier les postes de travail fixes et mobiles, cette clé est maintenant proposée avec une fonction de reconnaissance d’empreinte biométrique supportant les normes FIDO2/WebAuthn et U2F. Les systèmes pris en charge sont Windows, MacOS, ChromeOS ainsi que les navigateurs Linux, Chrome et Edge.

– Tablette Nokia T20. Revendue par Microsoft en 2016 au chinois Foxconn et au finlandais HMD pour 350 millions de dollars, la marque Nokia continue depuis ce temps de survivre. Notamment par le biais de téléphones basiques (feature phone) dont les pays tels que l’Inde sont particulièrement friands. Cette fois, c’est sur le marché des tablettes européen que cet ersatz de Nokia tente un come-back avec la T20. Doté d’un écran d’un peu plus de 10 pouces, cette tablette est équipé d’un SoC Tiger T610 que l’on retrouve notamment dans les terminaux de la filiale Honor de Huawei. En termes de mémoire et et de stockage, il faudra se contenter respectivement de 4 Go et 64 Go. Tournant sur Android 11, la Nokia T20 sera proposée sous la barre des 200 € HT pour la version WiFi et une vingtaine d’euros de plus pour cette avec connectivité aux réseaux mobiles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *