En levant 5 M€, Wazo accélère sur le marché de l’UCaaS

L’éditeur open source de solutions de communication unifiée Wazo compte s’attaquer au marché européen et américain après une levée de fonds de 5 millions d’euros. L’entreprise, qui cible les opérateurs télécoms et les fournisseurs de service, présente son offre UCaaS clé en main.

Wazo, l’éditeur open source de solutions de communication unifiée, vient de lever 5 millions d’euros. Etablie en France, la jeune pousse possède son siège social à Québec et compte intégrer le marché canadien et étasunien grâce à cette opération. Lancée en 2017, Wazo a réussi à convaincre en à peine deux ans près de 30 000 utilisateurs et plus d’une cinquantaine d’opérateurs d’adopter sa solution. Parmi ces derniers, on trouve Hexatel, Waycom, IPLine, L’agence Télécom, Thym Business ou encore le Groupe Convergence. « Nous ciblons les opérateurs télécoms et les services providers souhaitant disposer d’une offre UCaaS clé en main et évolutive », annonce le co-fondateur et co-CEO Nicolas Marchal.

Aujourd’hui, l’éditeur propose différents services, notamment une suite d’applications tout-en-un pour adresser les usages de la téléphonie IP, de la collaboration et de la gestion de la relation client. La solution est déployable dans l’infrastructure de son choix et pilotable par le biais d’une interface de management centralisée. Son « approche API-First permet aux entreprises d’intégrer leur système de communication avec leur SI et d’adresser facilement des cas d’usage business spécifiques », précise Sylvain Boily, également co-fondateur et co-CEO. « Par ailleurs, cette approche API-First évolutive donnera aux opérateurs et services providers les moyens d’automatiser leur activité, de se différencier et d’augmenter leurs marges », estime-t-il.

L’éditeur Wazo cible les opérateurs télécoms et les services providers avec ses différentes solutions. (Crédit : Wazo)

Mené par Serena, ce premier tour de table a été une réussite pour la jeune pousse avec la participation d’Inovia Capital, Desjardins Capital, Investissement Québec et le fonds V13 Invest de la FDJ. « Nous sommes particulièrement intéressés à pouvoir travailler avec la FDJ sur leurs enjeux de personnalisation de la relation client multicanale et de contribuer à leur stratégie d’innovation. Je tiens également à remercier chaleureusement nos Business Angels, Bertrand Folliet et le fonds 50 Partners, qui sont à nos côtés depuis le début de l’aventure », a déclaré Nicolas Marchal.

Le business des communications unifiées en pleine croissance

« Les entreprises ont besoin d’accompagnement pour opérer leur transition vers l’UCaaS et profiter pleinement des derniers services de communication. Les solutions pure SaaS ne sont pas optimisées pour être distribuées par le biais d’opérateurs et de services providers », estime Sylvain Boily. « En effet, avec les solutions traditionnelles, ces derniers peuvent avoir du mal à se différencier sur le marché et à positionner des services à valeur ajoutée et donc à accompagner les entreprises dans cette transition. Notre solution a été conçue dès le départ pour répondre aux besoins des opérateurs et service providers afin qu’ils puissent se positionner sur ce marché. Cela nous donne un avantage concurrentiel pour distribuer notre solution au plus grand nombre » détaille-t-il.

Boosté par la pandémie, le business des communications unifiées pour les usages liés notamment au télétravail et à la collaboration est devenu florissant en l’espace de deux ans. Wazo, qui a su surfer sur cette vague, compte ainsi investir dans sa technologie et renforcer la couverture fonctionnelle de sa suite collaborative ainsi qu’optimiser les coûts d’exploitation de sa solution pour ses partenaires dans un premier temps. Elle souhaite également simplifier l’accès à ses APIs pour encourager l’innovation. Pour assurer un développement en Europe et en Amérique du Nord, Wazo assure vouloir recruter 20 collaborateurs supplémentaires en France, au Canada et aux Etats-Unis. Ces recrues viendront renforcer l’équipe actuelle qui compte 30 collaborateurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *