Telex : Atos sort du CAC 40 , Le toulousain Wyca Robotics lève 1,6 M€, 87 000 identifiants de VPN Fortinet leakés

– Atos quitte l’indice du CAC 40 après avoir perdu plus de 40% de sa valeur depuis le début de l’année. La capitalisation du groupe est tombée sous les 5 milliards d’euros. Après cette annonce, le directeur général de la SSII, Elie Girard, a annoncé son intention de le recentrer sur l’informatique décentralisée – le cloud – dans le cadre d’une transformation « radicale, rapide et très profonde ». Atos a aussi souffert en avril de la découverte de « faiblesses de contrôle interne » dans deux de ses filiales aux Etats-Unis. Aucune « anomalie matérielle » n’a finalement été établie. Le groupe Eurofins Scientific intégrera le CAC 40 à la place, après avoir bondi de 80% depuis le début de l’année pour une capitalisation supérieure à 23 milliards d’euros.

– Le toulousain Wyca Robotics lève 1,6 million d’euros et souhaite doubler ses effectifs d’ici 2022. Proposant des solutions robotiques autonomes indoor déployées largement dans l’industrie, la logistique ou les grandes surfaces, la jeune pousse – fondée en 2015 – souhaite booster son développement en France et à l’international. Wyca Robotics annonce également avoir rencontré un franc succès avec son véhicule autonome Elodie, utilisé dans des environnements dans lesquels circulent des personnes tels que les magasins ou les ateliers.

– 87 000 identifiants de VPN Fortinet ont été mis en ligne après avoir été extraits de terminaux victimes d’exploits l’été dernier. Bleeping Computer a analysé le fichier et signalé qu’il contient les identifiants VPN de 498 908 utilisateurs sur 12 856 appareils. Il n’a pas testé les informations d’identification mais a déclaré que toutes les adresses IP étaient vérifiées comme étant relatives à des serveurs VPN Fortinet. Les 22 500 entités victimes sont réparties dans 74 pays, dont 2 959 aux États-Unis. « Les informations d’identification ont été obtenues à partir de systèmes qui n’ont pas encore mis en œuvre la mise à jour du correctif fournie en mai 2019 », a déclaré Fortinet. L’éditeur explique par ailleurs que « si les mots de passe n’ont pas été réinitialisés, les utilisateurs restent vulnérables ». Et ce même si les systèmes ont depuis été corrigés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *