Le ministère des Armées recrute 770 cyber-combattants

Pour faire face à l’augmentation des cybermenaces, le ministère des Armées compte embaucher près de 800 spécialistes en cyberdéfense supplémentaires, en plus des 1 100 embauches initialement prévues d’ici 2025. Les postes viendront renforcer les équipes du Comcyber à Rennes, mais aussi la DGA ainsi que la DGSE.

Lors du FIC (Forum international de la cybersécurité) qui se tient en ce moment à Lille, Florence Parly, ministre des Armées a décidé de rehausser les effectifs des armées affectés à la cyberdéfense. La Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 consacrant 1,6 milliard d’euros à la cyberdéfense prévoyait près de 1 100 recrutements supplémentaires dans ce domaine. « Compte tenu de la multiplication et de la gravité des cyberattaques, j’ai décidé d’intensifier les recrutements durant la période 2019-2025 », a affirmé Florence Parly. Ce vivier sera ainsi renforcé de 770 recrutements supplémentaires, portant à environ 1 900 le nombre de cyber-combattants qui rejoindront le ministère des Armées.

Ouvertes a tous, les embauches s’effectuent sous différents statuts (militaire, civil, réserviste) aux candidats qu’ils soient experts, managers, ou en premier emploi. Couvrant un large spectre d’activités et des missions opérationnelles, elle concernent en majorité des profils techniques dans les domaines suivants : ingénierie logicielle (expression du besoin, conception, développement, etc.) administration et évaluation des systèmes, sécurité des SI, lutte informatique défensive et veille sur les réseaux sociaux. Le ministère des Armées recherche aussi des linguistes, des psychologues et des spécialistes des relations internationales, car pour Florence Parly il est « essentiel d’avoir une fine connaissance des différents environnements culturels et politiques où nos armées sont engagées ».

Une partie des recrues sera affectée à Rennes au sein du commandement de la cyberdéfense (ComCyber), une unité créée en 2019 et placée sous le commandement du général Didier Tisseyre. D’autres rejoindront la Direction générale de l’armement (DGA), ainsi que celle de la Sécurité extérieure (DGSE). Les personnes intéressées peuvent d’ores et déjà postuler à cette adresse : ema-cyberdefense.contact.fct@intradef.gouv.fr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *