Ada Tech School réalise une 1ère levée de 3M€

L’école d’apprentis-codeurs Ada Tech School, âgée de moins de deux ans, finalise un premier tour de table auquel ont notamment participé Babilou Family, PriceMinister et Bpifrance. Ces fonds serviront principalement à financer l’installation de plusieurs campus, à Nantes dans un premier temps, puis à Aix-Marseille et Lyon ainsi que dans le bassin lillois.

Moins de deux ans après sa création, l’école de code Ada Tech School annonce une première levée de 3 millions d’euros. Ce tour de table a été orchestré par les fondateurs de Babilou Family, aux côtés de PriceMinister, Bpifrance ainsi que de divers business angels et entrepreneurs. Avec ce financement, l’établissement, fondé et dirigé par Chloé Hermary, va pouvoir accélérer le déploiement de ses formations accessibles sans condition de diplôme ni prérequis technique. Après Paris, l’ouverture d’un second campus installé à Nantes est prévue pour la rentrée 2022, avec une équipe opérationnelle qui sera sur place dans les mois à venir. Avec cette structure, l’école compte doubler ses effectifs. Elle a déjà recruté quatre collaborateurs et prévoit d’engager 10 personnes supplémentaires pour ses pôles « Performance », « Croissance », « Campus » et « Produits ».

L’établissement  projette également de s’étendre au niveau régional. « Nous envisageons d’installer d’autres formations au code à Aix-Marseille, à Lyon ainsi que dans le Nord de la France », nous a confié Chloé Hermary. Objectif ? Atteindre un volume de 300 apprenants par campus, contre 80 actuellement. Avec ces fonds, l’école aura également les moyens de poursuivre le déploiement de divers outils pédagogiques. « L’outillage porte entre autres sur la production de contenu à destination des apprenants », nous a précisé la dirigeante. « La formation du personnel encadrant, à savoir des développeurs seniors en poste, aux bonnes pratiques de l’établissement fait aussi partie de nos priorités », a-t-elle ajouté.

Une sélection sur motivation et non sur la technique

Ada Tech School se démarque des méthodes traditionnelles d’apprentissage aux langages informatiques avec une pédagogie inspirée de la méthode Montessori où l’acquisition des connaissances passe par des projets de groupe et les notes sont remplacées par des badges. L’école propose – au travers de l’auto-évaluation et de différents niveaux par projet – un parcours plus individualisé à l’apprenant. Chaque promotion intègre l’école pour une durée de 2 ans, et après neuf mois de formation, les étudiants sont opérationnels pour réaliser leur apprentissage en entreprise pendant douze mois. L’école revendique un taux de placement en alternance de 90% sur la dernière année, dont 82% des élèves dans des entreprises partenaires de l’école. Parmi celles-ci, on trouve Leboncoin, ManoMano, Swile, BackMarket, Deezer et récemment Blablacar. 

Pour postuler, aucun prérequis n’est exigé. Il suffit d’avoir plus de 18 ans et la candidature se fait en deux temps : d’abord via un formulaire de candidature puis un entretien. « La sélection se fait sur des critères de motivation et de maturité du projet professionnel », souligne Chloé Hermary. « Nous ne demandons pas de prérequis technique car nous estimons que cela peut décourager les candidats », considère la dirigeante. « Qu’elle soit de genre, d’âge, d’origine sociale ou de bagage académique, la diversité est centrale dans notre modèle », conclut-elle.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *