Une croissance record pour Nutanix, mais les pertes se creusent

Atteignant près de 20%, la hausse des revenus de Nutanix au quatrième trimestre est sa meilleure performance des trois dernières années. Cette progression implique des hausses de dépenses qui ont largement contribué à multiplier par près de deux ses pertes nettes.

L’action Nutanix continue de monter, sous l’effet des très bons résultats que vient de publier l’entreprise. Au cours du quatrième trimestre de son exercice 2021 (clos le 31 juillet), l’éditeur spécialisé dans l’hyperconvergence a vu ses revenus s’apprécier de 19% d’une année sur l’autre pour atteindre 390,7 M$. Il s’agit de « la meilleure croissance que nous ayons enregistrée au cours des trois dernières années, s’est félicité Rajiv Ramaswami, le CEO de Nutanix. De son côté, la valeur annuelle de nos contrats (ACV)a augmenté de 26% [Ndlr : à 176,3 M$], ce qui constitue notre meilleure performance sur ce point en plus de deux ans. » Quant au taux d’exécution de l’ACV, il s’affiche lui-aussi en hausse de 26% à 1,54 Md$.

Pas d’impact de la pénurie de composants sur l’activité

Nutanix a notamment eu la chance de ne pas être affecté par la pénurie de composants qui aurait pu empêcher ses clients d’accéder aux plates-formes matérielles, fournies par lui ou des partenaires OEM comme Dell, sur lesquelles tournent ses offres logicielles. « Certains clients ont avancé leurs commandes pour essayer de se garantir un accès au matériel. D’autres, à l’inverse, ont légèrement retardé leurs achats. Jusqu’ici, cela n’a eu que des conséquences très limitées sur notre activité », relate le dirigeant de Nutanix.

Les produits nouveaux et émergents constituent un des domaines où Nutanix a enregistré l’une de ses plus fortes progressions. L’éditeur fait en effet état d’un taux de croissance de plus de 100 % des nouvelle réservations ACV portant sur des produits émergents. 41% des transaction réalisées par l’éditeur au cours du quatrième trimestre impliquaient au moins un produit émergent.

« La gestion de base de données et la base de données en tant que service représentent d’énormes opportunités. C’est un segment relativement petit, mais en croissance rapide, a déclaré Rajiv Ramaswami. Le segment du stockage unifié s’élargit lui aussi et notre présence y est relativement faible. Voici donc des domaines qui font partie de marchés importants où [nous] avons une part peu importante, et donc des opportunités de croissance, et qui sont en lien avec le coeur de notre technologie. »

211,6 M$ de dépenses non-opérationnelles au T4

Reste que malgré ces nouvelles opportunités et la forte hausse de son chiffre d’affaires, Nutanix continue d’afficher des pertes et même de les creuser. Au quatrième trimestre de l’exercice 2021, son résultat net s’est enfoncé dans le rouge à 358 M$, contre -185 M$. Cela tient notamment au fait que l’éditeur a considérablement augmenté ses dépenses trimestrielles. Hors dépenses opérationnelles, elles sont passées 9,7 M$ à la fin de l’exercice 2020 contre 211,6 M$ entre mai et juillet derniers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *