Snapdragon Wear 5100 : premières infos sur la prochaine puce pour montres connectées Wear OS

Avec la série Snapdragon Wear 4100 / 4100+, Qualcomm a décidé de dupliquer le modèle des SoC pour smartphones à l’univers des montres connectées en proposant une puce comportant une partie puissante activée ponctuellement et une partie économique s’occupant des tâches courantes mais aussi de l’Ambient Display qui serait sans cela très énergivore.

La génération suivante se prépare et devrait logiquement correspondre au SoC Snapdragon Wear 5100 dont des traces ont déjà été repérées au début du mois d’août.

snapdragon Wear 4100 Plus vignette

Le site WinFuture apporte sa pierre à l’édifice en indiquant que la puce en question porte la référence SW5100 et qu’elle repose sur quatre coeurs ARM Cortex-A53, et non sur des coeurs A73 comme pressenti au départ, certes plus puissants mais sans doute aussi encore trop gourmands pour des smartwatches.

Encore en cours de développement

Les configurations de test exploiteraient 2 Go de RAM LPDDR4x et 16 Go de mémoire de stockage eMMC, soit le double de ce que l’on rencontre habituellement. Certains prototypes intègrent deux capteurs photo de 5 et 16 megapixels, même s’il n’est pas garanti qu’on les retrouvera dans des produits finalisés.

La gravure du SoC Snapdragon Wear 5100 serait confiée à Samsung mais le noeud de gravure lui-même n’est pas connu précisément. WinFuture relève qu’une partie de la production pourrait aussi être réalisée par un fondeur chinois qui serait peut-être SMIC.

Fossil Gen 6 Wear OS 01

Fossil Gen 6 sous Snapdragon Wear 4100+

Qualcomm pourrait ainsi tenter de séduire les fabricants chinois. Toutefois, le SoC Snapdragon Wear 5100 ne sera pas lancé avant un moment. Il pourrait accompagner le lancement de Wear OS 3 l’an prochain.

Les montres connectées Fossil Gen 6 tout juste annoncées restent ainsi sur le SoC Snapdragon Wear 4100+, un an après l’annonce du SoC.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *