La plateforme d’observabilité Grafana Labs lève 220 M$

Avec sa levée de fonds en série C qui le valorise à 3 Md$, Grafana Labs va se concentrer sur le développement de sa plateforme d’observabilité.

En rencontrant un beau succès, le projet open source Grafana fournit des outils de création de tableaux de bord pour observer toutes les données dans une organisation. Hier, Grafana Labs, la société qui se trouve derrière la plateforme open source de visualisation et d’observabilité, a annoncé un tour de table en série C de 220 millions de dollars. La levée a été conduite par deux nouveaux investisseurs, Sequoia Capital et Coatue, auxquels se sont joints les investisseurs existants Lightspeed Venture Partners, Lead Edge Capital et GIC. Ce financement porte à 3 milliards de dollars la valorisation de la société basée à New York, soit 10 fois plus qu’il y a deux ans au moment de la série A.

Dans un billet, Raj Dutt, CEO de Grafana Labs, rappelle que la société a lancé cette année un niveau gratuit de Grafana Cloud qui fournit des données « vraiment utiles ». Celui-ci a vocation à rester gratuitement accessible « pour toujours », souligne l’éditeur. On y trouve actuellement 50 Go de logs Loki (solution open source de logging de Grafana ) et 10 000 séries de métriques Prometheus, pour trois utilisateurs de tableaux de bord. « Nous ajoutons maintenant 50 Go de traces à ce programme gratuit, en tirant parti de notre projet Grafana Tempo OSS, qui a été récemment livré pour une utilisation en production », indique le CEO. L’offre cloud de Grafana Labs, de même que la version on-premise de Grafana Enterprise incluent l’accès à des plug-ins – gratuits ou commerciaux – pour de nombreux logiciels parmi lesquels Elasticsearch, Jira, Datadog, Splunk, AppDynamics, Oracle, MongoDB, Snowflake et ServiceNow, entre autres.

Une visualisation accessible largement

Pour Torkel Ödegaard, à l’origine du projet open source en 2014, aujourd’hui chief growth officer de Grafana Labs, les outils pour créer les tableaux de bord d’observabilité des données devraient être accessibles à tout le monde dans une organisation et pas seulement aux équipes opérationnelles. Avec Grafana, il a donc cherché à rendre plus simple ce qu’il trouvait jusque-là ardu à réaliser et les outils qui en ont résulté ont apparemment séduit.

Ces trois derniers mois, Grafana Labs a complété son offre avec l’acquisition de k6, la société se trouvant derrière l’outil de test de charge du même nom, et la start-up Pace.dev, spécialisée dans l’expérience développeur. Le financement permettra à l’éditeur de se concentrer sur l’accélération du développement de sa plateforme d’observabilité open source et d’accompagner son succès auprès de sa communauté et de ses clients, indique Raj Dutt.

Carl Eschenbach, ex-VMware, au comité de direction

Dans le cadre de la levée, Carl Eschenbach, associé de Sequoia et ancien président et COO de VMware, et David Schneider, associé de Coatue et ancien président de ServiceNow, rejoignent le comité de direction de Grafana Labs. « En quelques années seulement, Grafana Labs est passé d’un projet open source unique à une plate-forme complète largement utilisée dans les classements Fortune 500 et Forbes Global 2000, aidant les entreprises à prendre de meilleures décisions sur la base de données exploitables », déclare Carl Eschenbach dans un communiqué. « Je vois de nombreuses similitudes entre la croissance de Grafana Labs et les premières années de VMware : se concentrer sur la résolution de problèmes pour les développeurs et faire évoluer ces solutions dans toute l’entreprise », décrit-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *