Oracle monte en gamme MySQL

Oracle accélère les requêtes MySQL HeatWave grâce à l’apprentissage automatique dans MySQL Database Service d’Oracle Cloud pour égaler ses concurrents Snowflake et Amazon.

Pour faire face à des concurrents tels qu’Amazon Aurora et Snowflake, Oracle a amélioré l’accélérateur de requêtes en mémoire MySQL HeatWave dans le service MySQL Database Service d’Oracle Cloud en tirant parti de l’apprentissage automatique avancé. Oracle insiste toutefois sur le fait que ces améliorations ne signifient pas que MySQL Database Service empiète sur son produit phare, Oracle Database. En début de semaine, la firme a lancé MySQL Autopilot, un composant de HeatWave qui utilise des techniques avancées d’apprentissage automatique pour accélérer les performances et les capacités de traitement des requêtes. MySQL HeatWave fonctionne avec MySQL Database Service dans Oracle Cloud Infrastructure (OCI) pour accélérer les performances des charges de travail analytiques et mixtes OLTP (traitement des transactions en ligne) et OLAP (traitement analytique en ligne).

Inclus gratuitement dans HeatWave pour ses utilisateurs actuels, Autopilot automatise certains aspects de l’amélioration de performances des requêtes pour une base de données importante, notamment le provisionnement, le chargement des données, l’exécution des requêtes et la gestion des défaillances. Des techniques avancées sont utilisées pour échantillonner les données, recueillir des statistiques sur les données et les requêtes, et construire des modèles de machine learning à l’aide d’Oracle AutoML pour modéliser l’utilisation de la mémoire, la charge du réseau et le temps d’exécution. Autopilot augmente l’intelligence de l’optimiseur de requêtes HeatWave au fur et à mesure de l’exécution des requêtes, ce qui se traduit par une amélioration continue des performances, précise Oracle.

Des fonctionnalités diverses et avancées

Les principales fonctionnalités de MySQL Autopilot comprennent le provisionnement automatique en prédisant le nombre de nœuds HeatWave nécessaires à l’exécution d’une charge de travail notamment à l’aide d’un échantillonnage adaptatif des données nécessitant des analyses, mais aussi le chargement parallèle automatique pour optimiser le temps de chargement et l’utilisation de la mémoire. MySQL Autopilot permet également le placement automatique des données, l’estimation automatique du temps de requête avant l’exécution de la requête et la reprise automatique sur erreur pour provisionner de nouveaux nœuds et recharger les données nécessaires si un ou plusieurs nœuds ne répondent pas.

Malgré l’augmentation des capacités de sa gamme de bases de données MySQL, Oracle insiste sur le fait qu’il n’y a pas d’empiètement sur ses propres services de bases de données d’entreprise Oracle. La base de données Oracle est destinée aux déploiements d’entreprise à grande échelle, tandis que MySQL est destinée aux développeurs, aux applications open source natives dans le cloud et aux entreprises qui n’ont jamais eu d’environnement sur site, insistent les responsables de la société.

Une distinction entre ses différents services

Par exemple, un service cloud Oracle Exadata peut accueillir une base de données de 2,5 pétaoctets, tandis que HeatWave peut en accueillir 32. Une grande société de services financiers cotée en bourse utiliserait Oracle Autonomous Database ou le service cloud Exadata, mais pas typiquement MySQL avec HeatWave, en raison de la taille même de l’ensemble des données, selon Oracle.

Parallèlement à l’introduction de MySQL Autopilot, Oracle a lancé MySQL Scale-Out Data Management pour améliorer jusqu’à 100 fois les performances du rechargement des données dans HeatWave. HeatWave peut désormais prendre en charge une taille de cluster allant jusqu’à 64 nœuds. Auparavant, il était limité à 24 nœuds. HeatWave peut également traiter jusqu’à 32 To de données, contre 12 To auparavant. Avec cette montée en gamme de l’implémentation de MySQL dans le cloud, Oracle (re)fait un saut dans le passé avec ce qui avait été déjà lancé sur la base de données historiques de l’éditeur et met au goût du jour sa plateforme MySQL Analytics Engine, sortie en 2020, et désormais connue sous le nom de HeatWave. Oracle a précisé que la mise à jour est d’ores et déjà disponible pour tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *