4 conseils pour rester concentré en visioconférence

Depuis le début de la crise sanitaire des millions de collaborateurs passent leurs journées à fixer un écran et à enchaîner les visioconférences. Voici quelques conseils à suivre pour renforcer la motivation des télétravailleurs lors de discussions virtuelles et réduire leur fatigue visuelle.

Augmentation des réunions virtuelles, évènements réalisées à distance… Avec le développement du télétravail et la diminution des activités en physique, les visioconférences se sont multipliées pour assurer la continuité de l’activité lors de la crise sanitaire. Or, les conséquences de ces plateformes ne sont pas à prendre à la légère. En effet, de plus en plus de personnes se disent aujourd’hui lasses de participer à des appels vidéo. D’après une étude menée par l’université des sciences appliquées de Ludwigshafen en Allemagne en septembre 2020, plus de 60 % des télétravailleurs déclarent subir une fatigue visuelle et 15 % en souffriraient même de façon permanente depuis le début de la pandémie. Dans ce contexte, comment rester concentré lors de réunions à distance qui s’enchaînent ? Quels sont les réflexes à adopter pour ne pas subir de gêne oculaire ? Livestorm, un éditeur français de solutions de visioconférences propose quatre pistes pour renforcer la concentration et diminuer la fatigue provoquée par les visioconférences. 

La première vise à renforcer l’interactivité lors des discussions entre collègues, malgré la distance et conserver un lien relationnel. Pour garder tout le monde impliqué, il est conseillé d’utiliser le tchat, des questions-réponses ou des sondages intégrés. Faire participer son auditoire est également une technique classique d’art oratoire pour maintenir l’attention et l’intérêt du public, et qui fonctionne très bien. Il est toujours mieux d’impliquer activement les participants en leur proposant par exemple de poser des questions. Seconde astuce : prévoir des moments de pauses, notamment pour réduire la fatigue visuelle, un phénomène qui n’est toutefois pas nouveau à l’ère de la digitalisation. Reste que le recours aux vidéos peut aggraver la situation alors qu’il suffit de changer certaines habitudes pour retrouver un sentiment de confort et améliorer son environnement de travail à distance.  

Des astuces simples pour protéger ses yeux

Prendre quelques minutes entre deux réunions et réserver dans son agenda un moment sans réunion vidéo peut également peser dans la balance. Par ailleurs, d’autres paramètres, comme la taille de la police peuvent constituer l’un des principaux facteurs de prévention de la fatigue oculaire. Il ne faut donc pas la négliger et penser à l’augmenter. En ce qui concerne le contraste, une impression noire sur un fond blanc est généralement la meilleure combinaison pour une lecture confortable. Il est également conseillé de télécharger des add-ons permettant d’adapter les couleurs de l’écran en fonction de la luminosité pour diminuer la lumière bleue au fil de la journée. 

Les conditions d’éclairage sont également à ne pas négliger afin de ne pas fatiguer ses yeux. Il vaut mieux privilégier la lumière naturelle si cela est possible, plus adaptée à notre confort visuel. Mais on peut également jouer avec d’autres sources de lumière pour adapter la luminosité de la pièce à la nature de notre travail. La troisième recommandation suggérée par Livestorm pour renforcer l’engagement des participants en visio consiste à insérer des éléments visuels dans les présentations et éviter une forte densité de texte. Il serait préférable d’utiliser des photos, des graphiques, des tableaux, des diagrammes, ainsi que des clips vidéo pour assurer une meilleure motivation de la part des participants. 

Aménager un espace de travail à la maison

De même, l’organisation de l’espace de travail est la quatrième étape à suivre pour stimuler les collaborateurs hors site. Télétravailler de manière efficace nécessite un peu d’organisation comme avoir un endroit dédié, confortable et dans le calme. En gérant mieux son espace de travail, il est important de veiller à ce que l’écran sur le bureau soit disposé à une distance comprise entre 50 cm et 1 m des yeux, estime l’éditeur. Ce dernier rappelle que contrairement aux idées reçues, plus on est proche de l’écran de son ordinateur, plus ceux-ci se fatiguent rapidement.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *