AWS toujours premier sur le marché du cloud mondial

Dans un marché global des dépenses en infrastructures cloud de 2,7 milliards de dollars au 2e trimestre 2021, Amazon Web Services fait toujours la course en tête avec une PdM de 33 %. Ce qui n’empêche pas Microsoft et Google de progresser.

Pour le second trimestre de cette année, Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud ont revendiqué 63 % des dépenses mondiales en services d’infrastructure cloud, pour un total de dépenses dépassant les 42 milliards de dollars. Selon le cabinet d’analystes Synergy Research, au deuxième trimestre 2021, les dépenses en services d’infrastructure cloud ont augmenté de 2,7 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent, ce qui représente une hausse de 39 % par rapport au second trimestre 2020.

La part de marché mondiale d’AWS, qui a connu une croissance de 10 points par rapport au trimestre précédent, est remontée à 33 %, après que Microsoft et Google aient lentement gagné du terrain les trimestres précédents. En parts de marché, AWS reste le leader incontesté depuis des années et cet état de fait devrait perdurer dans un avenir proche. En même temps qu’AWS augmentait sa part de marché au T2, Microsoft et Google pesaient ensemble 30 % du marché, dont 20 % revendiqués par Microsoft. Les 20 fournisseurs de cloud suivants ont cumulé une part de marché de 28 %, le reste se répartissant entre une série de fournisseurs de services de petite et moyenne importance.

Les fournisseurs chinois progressent plus vite que le marché

Parmi les entreprises visant le trio de tête, Alibaba Cloud, et quatre autres grands fournisseurs de cloud chinois, dont Tencent, affichent des taux de croissance supérieurs à la moyenne. Selon le Synergy Research, la domination des principaux fournisseurs de cloud est encore plus marquée dans le domaine du cloud public, où les cinq premiers contrôlent 80 % du marché. Non seulement, les chiffres du cabinet d’analystes confirment la domination continue d’AWS et, dans une moindre mesure, celle de Microsoft Azure et de Google Cloud, mais ils montrent aussi clairement à quel point le marché du cloud a été tiré par les investissements des entreprises du fait de la pandémie.

Le cabinet d’analystes fait remarquer que pour le quatrième trimestre consécutif, le taux de croissance en glissement annuel a augmenté, ce qui est inhabituel pour un marché aussi important et à forte croissance. « Amazon, Microsoft, Google et certains autres fournisseurs de cloud progressent encore de manière fulgurante sur ce marché », a déclaré John Dinsdale, analyste en chef du Synergy Research Group. « En temps normal, on ne s’attendrait pas à voir les taux de croissance augmenter réellement sur un marché aussi énorme et en développement rapide, et c’est pourtant ce qu’a encore montré notre étude », a-t-il ajouté. « Il faut dire que ce succès est durement gagné. Généralement, Amazon, Microsoft et Google investissent plus de 25 milliards de dollars en CAPEX chaque trimestre, dont une grande partie est consacrée à la construction et à l’équipement de leurs 340 et plus datacenters hyperscale », a encore déclaré John Dinsdale. « Les fournisseurs de cloud plus petits et plus ciblés peuvent encore profiter d’un tas d’opportunités, mais il est difficile de ne pas être impressionné par les résultats époustouflants affichés par les trois plus grands fournisseurs », a-t-il ajouté.

Les services IaaS et PaaS représentent 41% du marché

En juin, Synergy Research a affirmé qu’au premier trimestre 2021, le CAPEX des opérateurs de cloud hyperscale était en hausse de 31 % par rapport à l’année précédente, atteignant 38 milliards de dollars. Ce trimestre, le total des dépenses CAPEX pour les quatre trimestres précédents s’est élevé à plus de 149 milliards de dollars, contre 121 milliards de dollars pour les quatre trimestres antérieurs. Au total, le cabinet d’études estime que les revenus trimestriels des services d’infrastructure cloud – y compris les services d’infrastructure en tant que service (IaaS), les services de plateforme en tant que service (PaaS) et les services de cloud privé hébergé – se sont élevés à 42 milliards de dollars, les revenus sur douze mois atteignant 152 milliards de dollars. Les services IaaS et PaaS publics ont représenté la majeure partie du marché, ces deux catégories ayant connu une croissance globale de 41 % au deuxième trimestre.

« Sur le plan géographique, le marché du cloud continue de croître fortement dans toutes les régions du monde », fait aussi remarquer Synergy. Les chiffres du cabinet d’analystes pour le deuxième trimestre diffèrent légèrement de ceux de Canalys, un autre cabinet d’analyse du secteur, qui affirmait il y a quelques jours à peine que les dépenses mondiales en services d’infrastructure cloud avaient augmenté de 36 % en glissement annuel pour atteindre 47 milliards de dollars au deuxième trimestre 2021. Les chiffres de Canalys suggèrent que les dépenses ont augmenté de plus de 5 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent et de plus de 12 milliards de dollars par rapport au deuxième trimestre 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *