Oracle présente sa plateforme de containers open source Verrazzano pour Kubernetes

La plateforme Verrazzano d’Oracle promet d’unifier la gestion du cycle de vie des applications à travers les microservices et les applications traditionnelles. Objectif : faire le lien entre les environnements sur site et cloud.

La solution Verrazzano Enterprise Container Platform d’Oracle permet de déployer et de gérer des applications basées sur des conteneurs dans Kubernetes dans des environnements multicloud et de cloud hybride. Présentée ce 3 août, la plateforme open source sert de passerelle entre les environnements sur site et dans le cloud. Selon Oracle, elle permet aux utilisateurs d’unifier la gestion du cycle de vie des applications à travers les microservices et les applications traditionnelles déployées sur le serveur d’applications Java WebLogic Server d’Oracle, et de standardiser la gestion de Kubernetes à travers les environnements sur site et dans le cloud.

Verrazzano apporte aussi les avantages suivants :

– Amélioration de la productivité des développeurs, grâce aux conteneurs et aux technologies de gestion des conteneurs, au devops et au développement natif du cloud. Les temps de déploiement peuvent être réduits et le temps de disponibilité des applications augmenté ;

– Modernisation des applications existantes ;

– Du cloud natif sans lock-in. Selon Oracle, sa plateforme Verrazzano offre une approche « neutre vis-à-vis du cloud » pour les applications de conteneurs, qu’elles soient déployées sur site, dans Oracle Cloud Infrastructure ou dans d’autres clouds publics ;

– Gestion intelligente des charges de travail à travers les clusters, avec provisionnement automatique des opérateurs Kubernetes, création d’objets Kubernetes, modélisation d’applications pour des scénarios de déploiement avancés et fonctions étendues pour les charges de travail WebLogic, Coherence et Helidon ;

– Observabilité automatisée et intégrée pour les composants du système et des applications, y compris la collecte de métriques et de logs à partir des charges de travail gérées et des tableaux de bord préconfigurés ;

– Gestion du cycle de vie des applications, avec des mises à jour inter-clusters et une activation Devops et Gitops pour réduire les frais généraux et améliorer le temps de fonctionnement ;

– Activation des charges de travail multi-langages, avec traitement des applications Java et non Java ;

– Sécurité multiplateformes, avec protection du trafic réseau, des composants système et applicatifs.

Verrazzano s’appuie sur la spécification Open Application Model pour créer des applications de conteneur indépendantes de la plateforme. Pour démarrer avec Verrazzano, les développeurs peuvent installer l’opérateur de la solution Verrazzano dans leur cluster Kubernetes, puis appliquer un profil d’application qui est transmis à l’opérateur en tant que ressource personnalisée pour l’orchestrateur de containers. Les instructions sont disponibles sur le site dédié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *