Smartphones : Gartner et IDC pas d’accord sur l’évolution des ventes 2020

Alors qu’IDC estime que les ventes mondiales de smartphones ont crû l’an dernier, son homologue Gartner constate des livraisons en baisse. Et si les deux cabinets d’études sont tous deux d’avis que le marché s’est replié sur l’ensemble de l’année, leurs évaluations de ce recul varient du simple au double.

Bien qu’IDC et Gartner aient coutume de livrer des chiffres différents sur les marchés des nouvelles technologies, leurs statistiques font généralement ressortir des évolutions de ventes approchantes et/ou allant dans le même sens. Toutefois, tel n’est pas toujours le cas, comme le montrent leurs dernières publications concernant le marché mondial des smartphones. Selon Gartner, les livraisons de terminaux ont baissé de 5,4% entre les quatrièmes trimestres 2019 et 2020. Pour IDC, en revanche, le secteur a connu une progression 4,3%. Les deux cabinets d’études sont pourtant d’accord sur les volumes commercialisés entre octobre et décembre derniers, soit environ 385 millions d’unités. Pour comprendre leurs visions très divergentes de l’évolution des ventes d’une année sur l’autre, il faut se repencher sur les chiffres publiés par l’un et l’autre pour le compte du quatrième trimestre 2019, soit 406,6 millions d’unités livrés pour Gartner et seulement 370 millions pour IDC.

Environ 7 points de différence sur la baisse annuelle des ventes

Tous deux sont au moins d’accord sur le fait que les livraisons ont reculé sur l’ensemble de l’année 2020. Mais là encore, leurs chiffres varient grandement. Gartner estime en effet que les ventes en volumes se sont repliées de 12,5% à 1,35 milliards d’unités sur 12 mois, tandis qu’IDC se veut moins catastrophiste avec une baisse limitée à 5,9% pour 1,3 milliards d’unités. Là encore, la différence entre les conclusions des deux cabinets d’études tient à leur différence d’appréciation pour l’année 2019.

S’agissant du classement des fournisseurs en 2020, les deux cabinets d’études sont quasiment sur la même longueur d’onde, tant en termes de part de marché et donc de position. Nous ferons ici le choix d’utiliser les statistiques de Gartner qui sont les dernières à avoir été publiées. Elles montrent, une nouvelle fois, la domination de Samsung qui a capté 18,8% des volumes mondiaux de terminaux commercialisés en 2020. Le coréen a toutefois perdu 0,4 point de parts de marché, du fait de livraisons en baisse de 14,6%. A la deuxième place, Apple, à l’inverse, a renforcé ses positions (+2,2 points de parts de marché à 14,8%) à la faveur d’une hausse de 3,3% de ses livraisons. A noter que la firme à la pomme a pris la place de numéro un mondial au quatrième trimestre 2020.

Qui d’Oppo ou de Vivo est vraiment le numéro 5 mondial ?

Sur 12 mois, elle précède Huawei, à qui elle a ravi la place de numéro deux. Le chinois pâtit de l’interdiction qui lui est fait d’utiliser les technologies de Google sur ses smartphones. Ses ventes annuelles ont fondu de 24,1% et sa part de marché de 2,1 points à 13,5%. Celle de son compatriote Xiaomi atteint 10,8% (+2,6 points) et lui permet d’occuper la quatrième place du classement de Gartner. Le seul point sur lequel IDC et Gartner divergent réellement dans leur classement des fournisseurs est l’attribution de la place de numéro cinq des fabricants. Pour le premier, c’est Vivo qui l’occupe avec 8,6% de parts de marché. Pour le second, c’est Oppo avec 8,3% de parts de marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *